Nereus logo

Refit 4: Vilamoura (partie 2)

Dates: 24/09/2010 - 20/01/2011
">(toutes les photos sont clicquables)

Voici une mise-à-jour des travaux faits au Portugal...

Une priorité en Octobre était la mise en place d'une "tente" de protection plus solide et plus grande ! Celle-ci me (nous) permet de travailler debout et sur toute la longueur du navire.

Le frigo fut amélioré. En faisant un meilleur accès par le haut, nous avons découvert du bois pourri SOUS la surface alors que la surface était intacte ! En enlevant le dessus, on a constaté que l'isolation du frigo laissait à désirer... Alors on a remplacé le polystyrène par du polyuréthanne et refait le dessus.

Nous avons aussi découvert qu'une des "côtes" (membrure) du bateau (qui renforce la coque) était partiellement pourrie. Le menuisier a enlevé et remplacé la partie pourrie. Au joints, il l'a renforcé en mettant une poutre parallèle (technique appelé 'sistering' en anglais).

Les 2 mats furent mis à nu. Les dommages furent réparés. Par exemple, là où les visses furent arrachés, un trou plus grand fut fait que l'on a colmaté avec un bout de bois. De ci et de là une nouvelle pièce de bois fut placée. Ensuite tout vernis existant fut enlevé et les mats ont été sablés. On était enfin prêt pour appliquer le nouveau vernis. Au moment de publication de cette page, le mat d'artimon avait 9 couches (il n'y en aura pas plus) de vernis 2-composants, et le mat principal 7.

Tout le pont (à l'exception du pont arrière, voir plus loin) a été, avec BEAUCOUP d'aide des professionnels, refait (enlever, poncer et remplacer les joints entre les lattes de teck). La dernière partie est le sablage du pont, mais cela est pour la fin.

Autre gros chantier, fut la réparation des coins arrière de la cabine. A voir la couleur du bois (virant au noir) et d'autre indices visuels (voir photo), on savait qu'il y avait infiltration d'eau...

En dégageant un peu, on a, comme prévu, trouvé du bois pourri.

Une inspection plus poussée, nous a fait découvrir encore plus de bois pourri, des trous remplis de Sikaflex, silicone et enduit époxy En fait la source de la fuite n'a pas été colmaté et donc le processus de pourriture a continuer... Les menuisiers ont enlevés tout le bois pourri. Ils ont aussi trouvés des clous (rien à faire sur un bateau) ferreux (! qui rouillent en milieu marin !), qui n'ont pas amélioré. les choses... Une fois tout nettoyé, ils ont réparé où remplacé le bois...

ce qu'on a trouvé derrière la partie 'visible' de l'image précédente...

Maintenant admirez ce qu'un menuisier professionnel sait faire...

Avant... Après !

En mettant en place la nouvelle armoire pour le gaz (l'ancienne n'étant pas conforme), les menuisiers ont découvert qui certaines poutres sous le pont arrière n'étaient pas terribles... Une analyse plus approfondie a montré qu'il y avait beaucoup à refaire. Je vous montrerai des photos plus tard, mais en 2 mots: tout le pont arrière fut enlevé (pas remplacé !). En ce moment ils sont en train de reconstruire.

Autre travail important effectué en ce moment: remplacer le sol du cockpit (là où les gens s'asseyent dehors). Il y avait une plaque en inox, mais en dessous il y avait des poutres et du multiplex en mauvais état. La aussi, je vous montrerai des photos plus tard quand les travaux seront terminés.

Ainsi, ce qui a commencé comme une remise-en-état 'banale' est devenu une remise-en-état importante ! Je rigole encore du fait que le vendeur (brooker) me disait qu'il suffisait d'un peu de vernis et c'est tout ! Je savait qu'il y avait nettement plus, mais je ne m'attendais pas à cela ! Même les menuisiers vont de surprises en surprises...